Pourquoi s’intéresser à la précocité ?

Un enfant précoce, intellectuellement précoce, surdoué ou à haut potentiel, reste avant tout un enfant. Il possède un QI qui révèle une différence entre son âge intellectuel,son âge physique et son âge affectif. Il n’en reste pas moins un enfant, et un enfant qui souffre le plus souvent de sa différence, de voir sa famille souffrir, de l’incompréhension qui le renvoie souvent à sa solitude. Les manifestations de sa différence sont multiples et varient en fonction de son évolution, soif insatiable de savoir, de comprendre, agressivité, ironie, rejet violent, échecs et blocages scolaires, dépression, …

La famille subit de plein fouet les malaises induits par la précocité d’un ou plusieurs enfants. Et les parents doivent se débattre au sein de leur famille pour comprendre les difficultés de leurs enfants et trouver les « moins pires » solutions pour les aider à s’affirmer harmonieusement avec leur différence. Ils doivent également se débattre au milieu d’incompréhensions dont il est difficile de sortir en raison des tabous ou des idées reçues sur la précocité : « de quoi se plaignent-ils !? » ou « ils disent tous ça, mais moi je sais ce que c’est un surdoué !« .
Soupçonner ou découvrir la précocité de son enfant amène une remise en cause profonde des parents, du fonctionnement parent-enfant et du fonctionnement familial dans sa globalité.

 

Calendrier                 Contact                 Plan du site

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut